Signalisation: Signal d'E sur entame de W à la couleur.

Publié le par Tonton1

La Signalisation 5. Quelle carte pour E après l’entame de W ?

Contrat à la Couleur (sauf chelem).

Cette nouvelle version tient compte de manière plus complète de l'ensemble des livres (français et anglais) publiés sur le sujet.

Le choix par E de la carte à fournir dépend :

1) de la carte d'entame (fonction des conventions d'entame).

2) des enchères et de l'interprétation que E en fait.

3) des cartes exposées au mort.

4) du choix par S de la carte de N.

5) des cartes dans la main en fonction des conventions de signalisation adoptées.

Nous adopterons les principes suivants à partir desquels E doit raisonner

1) si l'attitude est utile le signal de E sera l'attitude.

2) si l'attitude est clairement inutile à la vue du mort et des enchères, le signal sera le compte s'il peut être utile.

3) si ni le compte ni l'attitude ne sont utiles le signal sera l'attitude pour la CAE.

4) le choix de la carte d'entame est fai conformément à notre 3° article : la carte d'entame à la couleur.

I dans le cas le plus fréquent ou le signal de E et l'attitude la carte jouée par E devra respecter les priorités suivantes :

1) s'il a un honneur utile (pour prendre ou obliger S à utiliser un honneur, il le joue. Ce jeu n'est pas un signal (sauf qu'il dénie l'honneur immédiatement inférieur, sauf exception).

2) s'il joue inutilement un honneur (sous un honneur de W ou de N) c'est un signal qui montre en général la présence de l'honneur immédiatement inférieur. Toutefois le jeu d'une D sous un A ou un R W demande en principe un switch immédiat (à W d'en trouver la raison).

3) si E joue sa plus petite carte c'est une attitude positive qui dit à W que E est intéressé par la continuation de la couleur.

a) parce qu'il a un complément d'honneur utile

b) parce qu'il a un doubleton et souhaite couper

c) parce qu'il estime qu'il n'y a, vu de sa main, rien de mieux à tenter.

4) si E joue sa plus grosse carte inutile c'est une attitude négative qui dit à W que E n'est pas intéressé par la continuation de la couleur

a) parce qu'il n'a pas de complément d'honneur utile ou de doubleton et une continuation risque de livrer une ou plusieurs levées

b) parce qu'il y a mieux à faire vu de sa main.

5) E devra jouer sa plus grosse carte (même un honneur) quand une entame de compte (dans AR) lui montre que S est singleton et qu'il vaut mieux encaisser ou affranchir des levées ailleurs.

II si l'attitude est visiblement inutile et il n'y a pas de raison de craindre un singleton dangereux en S, le signal sera un compte

1) de la couleur d'entame :

a) quand W connaîtra à la vue du mort et quand la première levée sera close, la situation de tous les honneurs

b) en situation d'encaissement (quand on ne sait pas si S est singleton)

avec une main nulle et que W peut le savoir d'après les enchères et le mort

2) le compte (indirecte) d'une CMSR visible au mort (même sur entame atout)., ou d'une structure de type RVx… quand l'attitude est sans objet.

III le signal de E sera l'attitude pour la CAE :

1) attitude et compte inutile (y compris singleton en S connu par les enchères)

2) sur entame atout (sauf CMSR en N)

3) si l'entame du partenaire est singleton

4) quand une entame libère en N des levées montrant qu’un switch immédiat est nécessaire

5) quand la défense a nommé une couleur et que l'entame est dans une autre couleur (même si la couleur d'entame est une 2° couleur nommée par la défense)

6) E sait que S va couper

 

Publié dans Signalisation

Commenter cet article