Quelques Réflexions sur l'Ouverture de 1SA

Publié le par Tonton1

I.                   Avec les distributions classiques.

 

L’ouverture de 1SA se fait classiquement avec 15-17H et les distributions 4333, 4432 et les 5332 mineurs[1].

Les réponses les plus fréquentes à l’ouverture de 1SA sont passe (moins de 8H), 2T, Stayman qui vise à découvrir un fit 4/4, 2K ou 2C, Texas pour C ou P en recherche d’un contrat en majeure meilleur qu’à SA mais qui permettront aussi de découvrir des fits majeurs 5/3.

Avant d’examiner s’il est judicieux d’ouvrir de 1SA d’autres types de mains nous allons calculer les chances de gains des divers contrats accessibles après ouverture classique de 1SA. Le logiciel Deal Master Pro (DMP) permet de calculer les probabilités de gain de n’importe quel contrat pour une série de donnes aléatoires que l’on obtient en choisissant des contraintes pour la main de l’ouvreur et d’autres pour la main du répondant. Nous ne discuterons que des contrats de partielles et de manche. Les chelems ce sera pour une autre fois.

Avec les distributions classiques discutées ici ont peut envisager une manche à SA (9 levées), en majeure (10 levées) ou en mineure (11 levées). Les calculs montrent qu’une manche mineure a beaucoup moins de chances de gain qu’une manche à SA ou en majeure même si le fit mineur est important. Nous oublierons le très petit nombre de cas où il est préférable de jouer la manche en mineure après ouverture de 1SA[2].

Après ouverture de 1SA, ce sera le contrat joué (sauf intervention) si le répondant a au plus 7H. Dès que le répondant a 10H, il n’est pas question de ne pas demander la manche et le seul problème est de trouver la meilleure ce qui est le rôle de la méthode d’enchères.

Les vrais problèmes concernant la demande ou pas de la manche se produisent quand le répondant a 8 ou 9 H. Les questions sont donc :

Quand faut-il s’arrêter avant la manche ?

Quand vaut-il mieux jouer à SA quand un fit majeur existe ?

Un point important pour commencer : Dans tout le domaine de forces exploré, les probabilités de gain de tous les contrats possibles ne dépendent que du total de points H des 2 mains. 23H (15+8), 24H[3] (15+9, 16+8), 25H (16+9, 17+8), 26H (17+9). Cette règle est d’ailleurs valable bien au-delà de la zone étudiée[4].

Les calculs montrent qu’en absence de fit majeur les chances de gain de 3SA sont de 25% avec 23H, 45% avec 24H, 60% avec 25H et 80% avec 26H.

Si le total des forces est 23H il est préférable de ne pas jouer la manche. Si ce total est 25 ou 26 il faut la jouer. Avec 24H il vaut mieux la jouer en marque IMP. En paires on peut faire intervenir d’autres critères plus ou moins subjectifs.

Quand un fit 4/4 majeur existe les probabilités de gain de la manche majeure sont :
si l’ouverture est 4333 : 30% avec 23H, 40% avec 24H, 65% avec 25H et 80% avec 26H
si l’ouverture est 4432 : 40% avec 23H, 50% avec 24H, 72% avec 25H et 80% avec 26H

Dans tous les cas la probabilité de gain de 3SA est nettement plus faible. Il est donc utile de trouver les fits 4/4 même quand l’ouvreur est 4333.

Quand un fit 3/5 majeur existe les probabilités de gain de la manche majeure sont :
si l’ouverture est 4333 : 30% avec 23H, 40% avec 24H, 65% avec 25H et 80% avec 26H
si l’ouverture est 4432 : 40% avec 23H, 55% avec 24H, 72% avec 25H et 79% avec 26H
si l’ouverture est 5332 : 45% avec 23H, 67% avec 24H, 75% avec 25H et 85% avec 26H

Dans tous les cas la manche à SA est moins probable que la manche à la couleur. La probabilité de gain de 3SA est même plus faible que la probabilité de gain de 3SA en absence de fit majeur[5].

En conclusion : En absence de fit majeur 4/4 ou 3/5 il faut demander la manche à SA quand le total des forces est au moins 25 et ne pas la demander si ce total est 23. A 24 on peut hésiter et prendre en compte tous les éléments disponibles en fonction des circonstances.

En présence d’un fit majeur 4/4 il faut demander la manche majeure si le total de force est au moins égal à 24. Si ce total est 23 il ne faut pas demander la manche si l’ouvreur est 4333 mais on peut y réfléchir avec une main 4432.

En présence d’un fit 3/5 il faut demander la manche dans tous les cas mais peser les éléments négatifs quand le total de force est 23H.

On peut remarquer que si un fit 4/4 existe, que l’ouvreur a 17H et le répondant 7H il faudrait jouer la manche majeure, mais le répondant aura passé. C’est un cas de moindre probabilité mais il existe. Ce problème ne se posera pas quand un fit 3/5 existe (grâce au Texas) à condition que les 2 joueurs soient capables d’en tenir compte.



[1] Y a-t-il un inconvénient à ouvrir de 1SA avec un petit doubleton ? En fait les calculs montrent qu’il n’y a pas (ou très peu) de différences entre les probabilités de gain d’un contrat (majeur ou à SA) selon que le doubleton est xx ou qu’il est commandé par A ou R.

[2] La recherche d’une manche mineure sur ouverture de 1SA est en général sans intérêt. Avec un 5332 mineur la probabilité de gain de 5T quand un fit T existe est de 18% alors que celle de gagner 3SA avec les mêmes mains est de 46% (ouvreur 15-17H et répondant 8-9H). Quand l’ouvreur a 17H et le répondant 9H les probabilités sont respectivement 39% et 70% si le fit est 5/3. Si le fit est 5/4 au moins la probabilité de gain de 5T devient 46% et 55% si le fit est au moins 5/5, à comparer aux 70% de probabilité de gain de 3SA. Seul un double fit T+K permet de gagner 5T plus souvent que 3SA. Inutile de dire que les cas concernés sont très rares. Incidemment il faut noter que la force des 5332 pour les contrats à SA doit s’évaluer en H pas en HL.

[3] Une légende veut que 12+12=25. Dans toutes les distributions qui ont été testées les probabilités de gain d’une manche (majeure ou SA) restent les mêmes quand le partage des points est 12-12 que quand il est 15-9 ou 16-8 c'est-à-dire 10 à15% au dessous de la probabilité obtenue avec une force combinée de 25H.

[4] Dans la zone étudiée les mains de 23H représentent 22% des mains concernées. Pour 24H c’est 37%, pour 25H 29% et pour 26H 12%.

[5] Bien entendu avec une ouverture 4333 en face du 4333 de même structure la probabilité du gain de la manche chute considérablement (8% au lieu de 60%. La probabilité de gagner 3SA chute aussi mais nettement moins (33% au lieu de 51%. Pour les 4432 la probabilité tombe de 75 à 30% en majeure et de 45 à 19% à SA. Pour les 5332 mineurs la chute est plus faible (35% au lieu de 41). Avec un 3352 (long à C) en face du même 3352 la probabilité de gains de manche majeure passe de 42 à 11% tandis que la probabilité de gain de 3SA passe de 41 à 11%.

Publié dans Bridge

Commenter cet article