Quelle Entame?

Publié le par Tonton1

Ceci est un résumé d'un livre de Sally Brook.

Sally Brook : Les Questions d’entames au Bridge.

 

Chapitre 1. Faut-il entamer de la 4° meilleure ?

 

résumé.

Entamez 4° meilleure :

í quand vous avez nommé votre couleur, que les adversaires jouent à SA et que vous avez en main de bons intermédiaires et que votre main est plus forte que celle du partenaire et qu'il risque de ne pas prendre la main.

 

Évitez d'entamer la 4° meilleure :

íquand les adversaires ont eu une séquence limite et que les cartes sont mal placées pour eux. Faites une entame passive.

íQuand votre main est tellement faible que vous ne pourrez pas affranchir (et encaisser) votre couleur. Essayez de trouver le partenaire, surtout s'il peut être à l'entame aux autres tables.

íQuand vous avez la majeure partie de la force défensive et que vous pouvez tromper le déclarant (essayez plutôt 3° ou 5°).

íQuand vous avez de mauvais intermédiaires, que les adversaires ont enchéri en force et que le partenaire est plus fort que vous.

íQuand le partenaire a eu l'occasion d'encourager votre entame et ne l'a pas fait.

íQuand vous avez une belle couleur et la majorité de la force dans votre camp, choisissez plutôt un honneur.

Il y a deux principes à respecter.

1) la première décision est : entame active ou passive.

2) dans le doute l'entame dans la courte du déclarant est souvent l'entame qui lui rend la vie difficile à la couleur comme à SA.

 

Chapitre 2. Faut-il entamer la couleur du partenaire ?

 

résumé.

Entamez la couleur du partenaire :

ímême si vous avez une bonne couleur 5°, sauf si vous avez une rentrée.

íMême si c'était une ouverture mineure, surtout en 3° quand vous essayez de trouver la force du partenaire.

íQuand sa main est plus forte que la vôtre et que cette couleur est probablement aussi bonne que les vôtres et que les adversaires n’y ont pas montré une grande force.

 

Évitez la couleur du partenaire :.

íQuand il a eu l'occasion de vous demander l'entame et ne l'a pas fait (par exemple en contrant un Qbid).

íQuand vous avez une bonne alternative et que vous savez que leurs couleurs sont bien réparties.

íQuand il est clair que le déclarant aurait aimé contrer le partenaire en pénalité.

íQuand il n'a pas montré une belle couleur.

íQuand vous pensez que vous risquez de donner la manche (par exemple vous avez l'A et craignez le R chez le déclarant).

íQuand les adversaires ont sereinement demandé un chelem après que le partenaire ait parlé.

íQuand votre camp a la majorité des honneurs et toutes les couleurs gardées quand les adversaires jouent à la couleur. Atout est une meilleure idée.

íQuand le partenaire n'a pas nommé spontanément sa couleur, n’entamez pas sa couleur.


Chapitre 3. Faut-il entamer une couleur verte ?

 

résumé.

Entamez la couleur verte :.

íÀ SA quand le déclarant n'y a pas 4 cartes. Surtout une majeure qu'il aurait facilement pu nommer.

íÀ la couleur quand vous avez l'A et que le déclarant a peu de chances d'avoir le R dans sa main (quand les honneurs sont en principe au mort).

íQuand ils ont demandé un 3SA hésitant.

íÀ la couleur quand ils ont atteint péniblement leur contrat et qu'ils n'ont pas de gros fit.

 

Évitez la couleur verte :.

íQuand le déclarant a demandé 3SA à saut (alors qu'il aurait pu faire une 4° forcing).

íQuand les 2 adversaires peuvent y être longs.

íQuand votre couleur verte est faible et que vous avez une honnête couleur 5° même nommée par l'adversaire.

íQuand le déclarant a une courte dans une autre couleur.

íQuand vous espérez donner la main au partenaire pour traverser le déclarant dans la couleur verte.

íQuand vous y avez un honneur court et que le déclarant semble y être fort.

íQuand l'entame de cette couleur risque d'affranchir trop de levées pour le déclarant.

íQuand tout semble mauvais, plutôt dans la force du mort.

íQuand le déclarant est bicolore et que vous avez les 2 A externes il vaut mieux ne pas les entamer de crainte d'une coupe immédiate.

 

Chapitre 4. Quelle couleur dois-je entamer quand je doute

 

résumé.

íQuand vous avez un choix entre 2 couleurs entamez celle qui a les meilleures cartes intermédiaires.

íQuand vous avez à choisir entre des couleurs 4° quand aucune couleur n'a été nommée, entamez une mineure s'il y a eu Stayman, sinon majeure.

íSi vous devez choisir entre des couleurs 3° entamez sous un honneur si les enchère adverses semblent confiantes mais dans une teneur sûre si la séquence était hésitante.

íQuand le partenaire annonce 2 couleurs, choisissez la 2°.

íQuand vous avez 2 couleurs 5° essayez de les annoncer pour savoir laquelle préfère le partenaire.

íSi vous essayez d'entamer pour le partenaire, choisissez la couleur qu'il aurait eu le plus de mal à annoncer.

íÀ forces d'honneur égales de couleurs secondaires à la couleur entamez la plus courte pour entame offensive, mais la plus longue pour entame défensive.

íQuand un adversaire est chicane dans votre couleur n’entamez cette couleur que si vous voulez être passif.

íQuand un adversaire a nommé fortement votre meilleure couleur il faut être passif.

íContre un barrage, entamez d'un A si vous en avez 1.

 


Chapitre 5. Quelle carte entamer ?.

 

íQuand vous avez une main défensive faible ou si vous voulez orienter la défense, entamez d'un honneur non soutenu dans la couleur du partenaire.

íEntamez la petite d'une séquence interne à SA quand un adversaire peut y être long.

íQuand vous avez une bonne couleur 5° commandée par l'A (ADVxx, AD 109x, A R 109x par exemple) et une rentrée sûre, entamez de l'A.

íquand votre 4° meilleure est assez grosse, choisissez la 5°.

íSi vous voulez absolument que le partenaire prenne la main envisagez d'entamer sous un A.

 

Chapitre 6. Faut-il entamer atout.

 

Entamez atout :.

íQuand vous pensez que le partenaire a un atout solide.

íQuand vous avez 5 atouts.

íQuand il faut être passif[1].

íQuand le déclarant est très fort et qu'il est peu probable que l'entame atout livre 1 levée.

íQuand vous gardez toutes les couleurs et que le déclarant sait par les enchères que vous êtes court à l'atout.

íVous avez AR d'atout.

íSi vous avez la majorité des points et tenez toutes les couleurs (même si le partenaire a 1 GH dans votre couleur).

íQuand il est difficile d'espérer 2 levées contre un chelem et que vos atouts sont sans danger (3 petits).

íQuand vous êtes à peu près sûr que l'entame d'une couleur affranchira des levées pour le déclarant.

íContre un grand chelem. (Une séquence de 2 honneurs n'est pas sûre).

Éviter l'entame atout :.

íContre une partielle quand il n'y a pas de raison de penser que le mort a un potentiel de coupe[2].

íQuand les atouts sont mal partagés (4/0) (sauf avec 5).

íQuand il y a une bonne raison de faire autre chose (même contre un grand chelem).

 

Chapitre 7. Faut-il entamer mon singleton.

 

Entamez un singleton :.

íQuand c'est une couleur verte si le partenaire n'est pas nul.

íQuand c'est la couleur du mort, à condition de très bien contrôler l'atout (2 levées d'atout).

íQuand vous n'avez pas de singleton mais que vous voulez le faire croire.

íQuand il est dans la main du partenaire il faut parfois l'entamer pour lui.

N'entamez pas un singleton :.

íSans contrôle de l'atout (dans votre camp).

íQuand c'est la couleur du mort.

íSi votre coupe doit se faire avec votre argent.

íContre un chelem quand vous avez un A.

ímême dans la couleur du partenaire s'il y a un meilleur choix.

íQuand vous avez une bonne alternative et que le singleton peut attendre.

íQuand vous avez 4 atouts entamez plutôt dans une couleur longue.


Chapitre 8. Faut-il entamer un A contre un chelem.

 

Entamez votre A contre un chelem :.

íQuand ils y sont arrivés sans faire les contrôles.

íQuand ils ont une source de levées (jump à 6SA).

íQuand vous espérez une levée d'atout.

íQuand vous les y avez poussés.

íQuand le partenaire est bicolore et que vous avez l’A d'une de ses couleurs courtes.

íQuand c'est l'A d'atout sec et qu'il y a un risque de mise en main.

íQuand le partenaire a nommé une autre couleur, les adversaires attendent probablement l'entame de cette couleur.

N'entamez pas votre A contre un chelem :.

íQuand il est peu probable que le déclarant y ait 2 perdantes. Essayez d'affranchir une levée ailleurs.

íQuand vous avez des raisons de penser qu'un adversaire est chicane, sauf avec AR et un choix d'entame passive.

íQuand vous avez 2 A et pensez que les adversaires ont une chicane.

íQuand on a 1 A et RD d'une autre couleur on entame en principe du R. Mais si c'est RD d'une longue adverse et A d'une couleur verte, entamez de l'A.

íquand vous savez que le R est au mort. Dans ce cas entamez plutôt sous l'A.

 

Chapitre 9. Que faut-il entamer quand le partenaire a contré le contrat final

 

íquand le contre du partenaire montre de bons atouts, entamez atout.

íQuand le partenaire contre et que vous avez une bonne défense (ou que vous ne savez pas quoi entamer) entamez un A pour voir le mort.

íQuand son contre montre une chicane mais que vous ne savez pas où, entamez 1 GH dans votre couleur longue pour vous donner une 2° chance.

íQuand le partenaire contre après avoir ouvert en barrage il a une chicane et il faut entamer en préférence dans votre couleur la plus longue.

íQuand le partenaire contre une manche à SA et qu'il n'y a pas eu de couleur annoncée entamez votre majeure la plus courte.

íQuand le partenaire contre 3SA quand le mort a nommé une couleur, entamez cette couleur.

íQuand le partenaire contre 3SA et que vous avez nommé une couleur, entamez la.

íQuand le partenaire contre 3SA et qu'il a nommé une couleur, entamez la.

íQuand le partenaire contre 3SA et que vous avez tous les 2 nommé une couleur, entamez votre propre couleur.

 

mercredi 27 mai 2009



[1] Surtout quand les adversaires se sont arrêtées à 3 majeure avec fit 9° parce que leurs mains sont semi régulières.

[2] Après une préférence.

 

Publié dans Signalisation

Commenter cet article