Le Rubensohl

Publié le par Tonton1

I.              Le Rubensohl (ou Rubinsohl)

(Bruce Neill, Australie en 1985 dans le Bridge World)

 

Peut être utilisé dans de nombreuses situations compétitives.
Par exemple après intervention sur 1SA, ou en réponse au contre d’appel, ou en réponse à une intervention. Convention qui s’adapte facilement.

Les cas les plus fréquents sont l’utilisation après ouverture
de 1SA et intervention adverse par une couleur au niveau 2, et
la réponse à un contre d’appel sur une ouverture adverse de 2 faible.

Le principe de base est que les enchères disponibles au niveau
2 sont naturelles et non forcing, mais toutes les enchères à
partir de 2SA et jusqu’à 3P sont des Texas ; le contre peut
être utilisé pour décrire les mains invitationnelles avec ou
sans 4 cartes dans l’autre majeure (appel, éventuellement transformable en pénalité). Les contrats à partir de 3K peuvent donc être atteints directement (Texas) ou indirectement (en commençant par un Texas d’une couleur moins chère).

 

1SA (2P) ?

 

         Contre = comme en Lebensohl, ne dénie pas 4 cartes en majeure. Si le répondant avait l’intention de dire 2SA naturel sur 1SA, il peut contrer avec au moins 2 cartes dans la couleur d’intervention. L’ouvreur peut transformer ce contre en punitif s’il a 4 cartes dans la couleur adverse, ou dire 3SA s’il est maxi avec au moins un arrêt et si la vulnérabilité s’y prête. Sinon il annonce sa couleur la plus longue au palier minimum, surtout si cette couleur est une majeure.

         2SA = Texas pour les T (mais pas forcément 5 cartes
à T si le répondant reparle ensuite) et au moins assez de jeu pour jouer au niveau 3. L’ouvreur rectifie à 3T, vous pouvez passer ou continuer.

         3T = Texas pour les K (force non précisée)

         3K = Texas pour les C (5 cartes) forcing de manche ou
              au moins invitationnel et dénie un arrêt de
              la couleur adverse.

         3C = Texas cue bid = forcing de manche avec 4 cartes
              à C (Stayman). L’ouvreur peut dire 3SA (arrêt
              P sans fit C), ou 4C naturel, ou 3P pour
              demander l’arrêt P sans fit C. Le Texas cue bid
              promet 0 ou 1 arrêt dans la couleur adverse

         3P = enchère de détresse = force de manche sans arrêt
              P et sans 4 cartes à C.

         3SA= pour les jouer. En principe pas 4 cartes d’une
              majeure non nommée et au moins ½ arrêt de la
              couleur adverse.
 

    Après un Texas mineur :

          3C : 5 cartes, au moins invitationnel et promet au
               moins 1/2 arrêt de la couleur adverse. Sans
               fit,l’ouvreur peut choisir de dire 3SA,
               surtout s’il a lui-même ½ arrêt.

          3P : 4 cartes à C et ½ arrêt P, FM.

          3SA : Naturel avec 6 cartes (ou 5 très belles)
                mineures. Au plus ½ arrêt de la couleur adverse
               (avec 1 arrêt 3SA direct).

 

Si les adversaires nomment une couleur inférieure à P le principe est le même :

-       3P est toujours l’enchère de détresse

-       le Texas cue bid est toujours un Stayman forcing de manche avec 0 ou 1 contrôle de la couleur adverse.

-       autres enchères en Texas. Le Texas de l’autre majeure
promet 5 cartes et au plus ½ arrêt de la couleur adverse et la nomination d’une majeure après un Texas mineur promet 5 cartes et au moins ½ arrêt de la couleur adverse.

 

 

RESUME

 

1SA (2C) ?

-       Contre 8H+, au moins 2 cartes à C, peut être 4P si non FM

-       2P naturel, 5 cartes+, non forcing

-       2SA = Texas T (5 cartes, sauf avec au moins 4P et tenues C)

-       3T = Texas K, idem.

-       3K = Stayman avec 0 ou 1 arrêt C

-       3C = Texas P au moins invitationnel au plus ½ arrêt C

-       3P = pas 4P, pas d’arrêt C, mais FM

-       3SA = pour les jouer avec au moins ½ arrêt C

-       Après un Texas mineur le cue bid à 3C est Stayman avec ½ arrêt C et 3P est au moins invitationnel avec 5P et au
moins ½ arrêt C.

 

Quand l’intervention est naturelle en mineure il faut raisonner par rapport aux 2 majeures en appliquant les mêmes principes.

 

1SA (2K) ?

-   Contre 8H+, au moins 2 cartes à C, peut être 4Mj si non FM

-   2Mj naturel, 5 cartes+, non forcing

- 2SA = Texas T (5 cartes, sauf avec au moins 4Mj et tenues K)

-   3T = Texas K, au moins 1 Mj 4° et 0 ou 1 arrêt K

-   3K = Texas C au moins invitationnel et au plus ½ arrêt K

-   3C = idem à P.

-   3P = pas 4Mj, pas d’arrêt K, mais FM

-   3SA = pour les jouer avec au moins ½ arrêt K

-   Après un Texas mineur le cue bid à 3K est Stayman avec ½ arrêt C et 3Mj est au moins invitationnel avec 5Mj et au moins ½ arrêt K.

-                   Les réponses au Stayman direct sont :

-       3K=pas d’arrêt K, avec Mj

-       3C=4 cartes, arrêt K, peut être 4P

-       3P=4 cartes, arrêt K, pas 4 C

-       3SA= arrêt K, pas de Mj 4°

 

-                   Les réponses au Stayman indirect sont :

-       3C=4 cartes, peut être 4P

-       3P=4 cartes, pas 4 C

-       3SA= pas de Mj 4°

 

Quand l’intervention est à T il y a plus de place pour mieux décrire les mains mais les principes restent les mêmes.

 

A noter : il y a de nombreuses variantes du Lebensohl et
surtout du Rubensohl qui concernent l’utilisation des
enchères directes ou indirectes.

 

Il y a aussi de nombreuses autres situations d’utilisation
de ces conventions

Nous utilisons par exemple la réponse en Rubensohl après un contre d’appel du partenaire sur un 2 faible adverse.     

Publié dans Convention

Commenter cet article