Le Lebensohl

Publié le par Tonton1

Il y a plusieurs versions de la convention Lebensohl.
Nous allons voir la version de Marc KERLERO qui est la plus utilisée et la plus simple.

 

Les principes de base après une intervention adverse de niveau 2 sur ouverture de 1SA :

 

     1SA (2C) ?        ou 1SA (2P) ? par exemple

 

-       Le contre est optionnel 7-8H, tendance punitive, au moins 2 cartes dans l’intervention avec ou sans arrêt de la couleur adverse

-       Une enchère au palier de 2 est naturelle et Non Forcing

-       Une enchère au palier de 3 est naturelle et FORCING. Si elle est faite dans une couleur plus chère que la couleur adverse, elle promet un arrêt de la couleur adverse. Si elle est faite dans une couleur moins chère que la couleur adverse, elle ne promet ni ne dénie un arrêt de la couleur adverse.

-       2SA est artificiel avec relais obligatoire à 3T. Et ce 2SA dénie un arrêt de la couleur adverse.

-       Le Q-bid direct est un Stayman (4 cartes en Majeure) et promet un arrêt de la couleur adverse

-       3SA promet un arrêt et dénie une Majeure 4e.

 

Après l’enchère de 2SA relayée à 3T :

 

            1SA (2C) 2SA* (-)

            3T   -    ?

 

-       Passe avec 5 ou 6T sans intérêt de manche.

-       Une enchère au niveau 3 au dessous de la couleur d’intervention est naturelle avec 5 ou 6 cartes et Non Forcing (enchère invitationnelle)

-       Une enchère au niveau 3 au dessus de la couleur d’intervention est naturelle avec 5 cartes ou plus et FORCING DE MANCHE (sans arrêt de la couleur adverse)

-       Le Q-bid est un Stayman sans arrêt de la couleur adverse avec 4 cartes en Majeure

-       3SA dénie une Majeure 4e et dénie un arrêt de la couleur adverse

 

 

 

Important à retenir :

-       Quand on passe par l’enchère de 2SA Lebensohl on dénie l’arrêt de la couleur adverse

-       Le Q-bid direct et 3SA promettent l’arrêt de la couleur adverse

-       2SA n’est pas véritablement un Texas puisque cela ne promet pas forcément une longue à T

 

Ainsi après 1SA (2C) ?

 

-       Contre = 7-8H régulier avec ou sans arrêt C (au moins 2 cartes)

-       2P = naturel 5 cartes ou plus non forcing

-       2SA = ? oblige l’ouvreur à dire 3T

-       3T ou 3K naturel Forcing, au moins 5 cartes, dénie 4 cartes à P, avec ou sans arrêt C

-       3C = Q-bid = Stayman Forcing de Manche, promet 4P avec arrêt à C

-       3P = au moins 5 cartes à P, Forcing de Manche avec arrêt à C

-       3SA = conclusion avec arrêt à C et sans 4 cartes à P

 

Enchères indirectes : 1SA (2C) 2SA* -

                      3T    -   ?

-       Passe avec une longue à T          )   avec ou sans

-       3K compétitif avec une longue à K  )   arrêt à C

-       3C = Q-bid = Forcing de Manche = Stayman, promet 4 cartes à P sans arrêt à C

-       3P = au moins 5 cartes à P, Forcing de Manche sans arrêt à C.

-       3SA = proposition sans arrêt à C

 

Cas où l’intervention n’est pas naturelle

 

- Intervention en Texas : 1SA (2C*) ?    2C* = Texas P

 

On peut procéder de manière analogue :

-       2P = Q-bid = Stayman = 4 cartes à C et avec sans à P

-       2SA = relais pour 3T

-       3T ou 3K = forcing (5 ou 6 cartes) avec ou sans arrêt P

-       3C forcing = 5 cartes à C avec arrêt à P

-       3P = Q-bid = Stayman = 4 cartes à C avec arrêt à P

-       3SA naturel

 

Enchères indirectes :

 

                1SA (2C*) 2SA (-)

                3T  (-)    ?

 

 

 

-       Passe avec des T

-       3K Non Forcing avec des K

-       3C Forcing 5 cartes sans arrêt à P

-       3SA sans 4 cartes à C et sans arrêt à P

 

Intervention en Landy : 1SA (2T*) ?

 

-       Contre punitif pour au moins une majeure

-       2K naturel non forcing

-       2C = mini Q-bid pour chercher la meilleure partielle en mineure

-       2P = Q-bid de manche

-       2SA = bicolore mineures

 

Remarque :

 

L’utilisation la plus courante du Lebensohl est en réponse à l’ouverture de 1SA quand l’adversaire intervient

 

On peut utiliser le Lebensohl dans d’autres cas. Le cas le plus fréquemment utilisé est en réponse au contre d’appel après une ouverture adverse d’un 2 faible :

(2C) X - ?      ou (2P) X - ?

On peut utiliser les mêmes réponses qu’après :

    1SA (2C) ?         ou 1SA (2P) ?

Publié dans Compétitives

Commenter cet article