La Signalistion en Defausse

Publié le par Tonton1

Ceci est une traduction d'un paragraphe du livre "Defensive Signals" de Marshall Miles.

Les Défausses romaines.

De nombreux joueurs modernes aiment les défausses italiennes. Pas moi. Avant de vous dire pourquoi je vais vous expliquer comment ça fonctionne. La 1° défausse, que ce soit à la couleur ou à SA est encourageante si c’est une carte impaire et décourageante si c’est une paire. Si elle est impaire, plus elle est petite plus elle est encourageante. Si elle est paire elle indique une PRÉFÉRENCE. Par exemple le déclarant défile sa couleur longue à K. Supposez que votre 1° défausse soit le 3P. C’est le signal le plus encourageant possible à P. Le 9 serait moins encourageant. Inutile de dire que si votre seule carte impaire est le 9 vous n’avez pas le choix. Cependant vous pourriez défausser le 8C qui dit ²je ne suis pas intéressé à C, mais j’ai quelque chose d’intéressant dans la couleur chère, à P. Le 8T transmettrait le même message. De la même manière vous pouvez défausser le 2 de n’importe quelle majeure pour montrer un intérêt à T ou le 2T pour montrer un intérêt à C

Il arrive que vos cartes soient toutes paires ou impaires. D’autres fois vous ne pouvez défausser que dans une couleur et vous n’y avez pas la carte de signalisation correcte. Mais n’importe quelle méthode de signalisation peut ne pas marcher si vous n’avez pas la bonne carte. Puisque avec la défausse italienne il y a plusieurs manières de signaler vous pouvez en général donner un signal adéquat au partenaire si votre objectif est de dire au partenaire quelle couleur vous préférez.

Le manque possible de carte de défausse correcte n’est pas ma principale objection. Il y a des cas ou vous souhaitez ne pas donner de signal de manière à laisser le partenaire exercer son propre jugement et le fait de ne pas exprimer de PRÉFÉRENCE identifie en partie votre teneur. Quand vous jouez la défausse italienne vous ne pouvez pas refuser de signaler.

De plus le fait d’indiquer laquelle des 3 couleurs vous préférez ne permet pas certaines subtilités. Vous pouvez vous rappeler des mains où en défaussant dans une couleur 5° vous pouvez immédiatement dire au partenaire la distribution de la couleur, et à partir de là, il peut probablement se représenter la distribution du reste de la main. Vous souvenez-vous de la main suivante:

Exemple 8.28       .D1074                                    .Au contrat de 4P le déclarant coupe le 3°

                              .R108                                      .tour de T et joue AP et P. En défaussant

                              .R75                                        . 1 T E montre une égale longueur dans les

                              .R83                                        .couleurs rouges. Avec 0535, ou 0355 il

     .RV9                                       ._                      .aurait d’abord défaussé dans sa 2° couleur

     .D643              4P                   .V952              .5° puisque le partenaire connaît déjà la

     .D43                                        .V1062             .longueur des T. C’est impossible en

      V109                                      .AD542            . défausse italienne. Vous ne pouvez pas

                               .A86532                                 . non plus distinguer entre des gagnantes

                               .A7                                         .rapides et des gagnantes lentes (vous

                               .A94                                       . rappelez-vous les mains ou vous

                               .76                                          . défaussez d’une certaine manière quand vous avez l’A et d’une autre avec R ou D?). Vous ne pouvez pas non plus distinguer entre les couleurs que vous souhaitez affranchir et les H qui peuvent servir de remontée ou arrêt.

Le bon sens refuse que vous défaussiez des gagnantes potentielles quelles que soient les conventions que vous utilisez, et que vous protégiez les H qui doivent l’être. Mais certaines inférences qui ont été discutées telles que donner un signal immédiat ou retardé, ou pas de signal du tout sont impossibles en défausse italienne. La 1° défausse a une signification précise et vous ne pouvez pas retarder ce signal.

Les Défausses Lavinthal.

D’autres joueurs aiment les défausses LAVINTHAL à SA. La théorie est que vous ne voulez pas défausser dans une couleur que vous voulez affranchir puisque vous n’aimez pas jeter vos gagnantes. Par conséquent défausser dans une couleur signifie "n’attaque pas dans cette couleur. Si ma défausse est 1 grosse, attaque dans la couleur chère, si c’est 1 petite attaque dans la moins chère".

S’il est évident que vous ne souhaitez pas que la couleur soit attaquée, il est logique de défausser en PRÉFÉRENCE. Mais même si vous ne souhaitez pas affranchir totalement la couleur, vous pouvez souhaiter signaler une rentrée rapide pour pouvoir jouer pour le partenaire dans une fourchette du déclarant. Ou bien vous pouvez vouloir rassurer le partenaire en montrant un arrêt pour qu’il puisse défausser dans la couleur et protéger une garde dans une autre couleur. Ainsi les défausses LAVINTHAL ne devraient pouvoir être utilisées que quand il n’est pas nécessaire de montrer au partenaire ce que vous avez dans la couleur défaussée. ça ne se produira pas très souvent. Il ne sera pas nécessaire d’ajouter 1 ligne à votre carte de conventions ou de pré-alerter les adversaires si vous vous en tenez à la règle de base: quand il est inutile de montrer l’attitude ou le compte donnez la PRÉFÉRENCE.



Publié dans Signalisation

Commenter cet article