La Signalisation en préférence après la 1° levée à la couleur

Publié le par Tonton1

La signalisation 8.

Les signaux de préférence et de CAE dans les contrats à la couleur.

Lorsque l'attitude et le compte sont ou sont devenus inutiles le signal est la préférence (choix entre 2 couleurs) ou l'attitude pour la CAE[1] (qui est alors la seule couleur incertaine).

Les 2 signaux ont pour but d'aider le partenaire à choisir une continuation (switch ou non), quand il s'agit d'encaisser, d'affranchir une couleur, ou trouver une communication nécessaire pour obtenir une coupe, ou traverser la main du mort ou du déclarant.

Il faut être très attentif à ne pas interpréter de la même manière un signal de préférence et un signal d'attitude pour la CAE. La préférence est donnée de manière habituelle : une grosse carte montre une préférence pour la couleur la plus chère et vice versa. Pour la CAE la plus petite carte disponible est une attitude négative pour la CAE.

Le signal de préférence : lorsqu'on est dans une situation où on sait que l’ordre des cartes jouées sera lu par le partenaire comme préférence le choix de la carte à jouer doit être évalué en fonction du danger ou de l'intérêt plus ou moins grand que peut présenter le choix de la couleur.

Il y a des cas où le danger (ou l'intérêt) semble le même et dans ce cas il vaudrait mieux que le partenaire choisisse en fonction de sa propre main. Quelle que soit la carte choisie ça risque d'être une fausse piste pour le partenaire.

Parfois quand le partenaire sait qu'on a beaucoup de cartes dans la couleur de signalisation il est possible de jouer une carte médiane qui, en situation de préférence, indique l'absence de préférence.

Ces cas sont inévitables mais heureusement rares. Quoi qu'il en soit on choisit toujours le moindre mal et ça peut être un singleton.

Le signal de CAE : c'est un signal d'attitude qui concerne réellement ce que le joueur voit dans sa main et de l'idée qu'il se fait de la main du déclarant au moment où le problème se pose. Il indique au partenaire ce qui, vu de sa main, semble préférable concernant la couleur signalée.

Il n'y a en général aucun danger à faire un signal positif quand on détient l'A ou mieux.

Un signal positif avec un R isolé est en général bon mais il aide parfois le déclarant et il faut en décider selon les circonstances. C'est encore plus net quand on n’a que la D.

Si par contre on détient une fourchette sur le mort (au moins commandée par la D) alors un signal positif est le bienvenu.

En principe, un singleton ne permet pas une attitude positive. De plus, quelle que soit la tenue dans la CAE, si on est en situation d'encaissement il peut y avoir urgence à encaisser une autre couleur et dans ce cas un signal négatif peut-être préférable, même si la force dans la couleur de la CAE est très grande.

Les situations des signaux de préférence ou de CAE.

1) En fournissant à l'atout sur une couleur secondaire ou de manoeuvre du déclarant.

Puisquel’ attitude et le compte de l’atout sont presque toujours sans intérêt, le 1° signal en fournissant à l'atout est presque toujours préférence ou CAE

a) en CAE : quand la situation de la couleur d'entame a été clarifiée à la première levée et que 1 des 2 couleurs restantes peut être exclue (par exemple il existe une CMAR au mort, ou en S d'après les enchères), il ne reste qu'une couleur à signaler. C'est une situation d'attitude. La plus petite carte d'atout (en principe attitude positif pour la couleur jouer) dénie un intérêt pour la CAE

b) en préférence : quand il a un choix réel entre 2 couleurs.

2) Sur ou en continuation de la couleur d'entame ou sur une autre couleur de la défense quand l'attitude est connue et le compte connu ou inutile

a) par jeu des petites cartes. La plupart du temps ce signal est donné en continuation ou sur une continuation de la couleur d'entame

b) par jeu d'honneurs si nécessaire.

3) En donnant une coupe pour indiquer une rentrée possible. Être toujours très attentif à la nature du signal : préférence ou CAE.

4) par défausse dans la couleur d'entame quand l'attitude est connue,  le compte de la couleur d'entame connu ou inutile et qu'il n'y a pas d'autre signal prioritaire à donner (par exemple en situation d'encaissement).

 



[1] Contre Attaque Evidente.

 

Publié dans Signalisation

Commenter cet article