Que faire en réponse à l'ouverture mineure avec 5-8H et 5P?

Publié le par Tonton1

Thème II : La séquence 1m-1M//1SA- ?

Je prends comme exemple 1T-1P//1SA- ?. Le répondant a un 5P(332) et 8H.

Le répondant a-t-il intérêt à dire 2P, ou non ?

DMPRO est particulièrement bien adapté à ce type d’études.

Les hypothèses de simulation sont :

L’ouvreur a 12-14H.

L’ouvreur n’a pas 4P (il soutiendrait)

L’ouvreur n’a pas 6T (il répèterait T).

L’ouvreur n’a pas 4K et 4T (il ouvrirait de 1K).

L’ouvreur n’a pas de singleton P (soit il aurait ouvert de 1K, soit il répèterait sa couleur 5° s’il est 1435).

L’ouvreur n’a pas de singleton C ou K car s’il en a 1 il a nécessairement au moins 3P et il dit 2P plutôt que 1SA. 2P est un bien meilleur contrat que 1SA en fit Moysien (Dixit DMPRO). De plus, quand le répondant a 5P la manche à 4P gagne alors dans 37% des cas.

Les joueurs de flanc ne sont pas intervenus et on admet qu’ils ont des mains régulières.

Dans ces conditions le déclarant fera en moyenne 7.9 levées à P et 6.7 levée à SA. Il marquera en moyenne (s’il est Vulnérable) 45 en jouant 2P et 18 en jouant 1SA.

Dans le cas défavorable où l’ouvreur n’a que 2P il gagnera en moyenne 7.7 levées à P et 6.8 à SA. Il gagnera en moyenne (si vulnérable) 37 en jouant 2P et 23 en jouant 1SA.

Dans tous les cas il est donc avantageux (en moyenne) de dire 2P si l’ouverture T et la redemande à 1SA sont disciplinées.

Les mêmes calculs ont été faits pour les autres séquences avec des résultats très voisins.

Par ailleurs le fait d’imposer des P très faibles (même pas le 10) ou très forts (6-8H à P) ne modifie pas les conclusions, mêmes si les résultats en nombre de levées gagnables ou en gain moyen sont un peu modifiés. Par contre le fait d’avoir un doubleton très faible n’a pratiquement aucune incidence sur les résultats moyens.

Lorsque le répondant, toutes choses égales par ailleurs, n’a que 5H le camp déclarant fera en moyenne 6.7 levées à P et 5.13 levées à SA. Dans ces conditions la perte moyenne (vulnérable) sera de l’ordre de 110 à P et de 170 à SA. Mais alors les défenseurs ont en général un contrat gagnant de valeur analogue ou supérieure selon vulnérabilité, et parfois même une manche (10% à SA et 4% dans l’autre majeure).

 

Commenter cet article